Berlin : Trop parfait pour être vrai ?

Credit Photo : Kevin Schulzbus

Tout va très vite à Berlin, les journées défilent à toute allure et les soirées en un clin d’oeil. Il en va de même pour la vie sociale et « sentimentale ». Je ne crois pas m’être autant amusée depuis mes années étudiantes à Montpellier, mais les berlinois feraient presque passer les connards parisiens pour des anges. Autant les choses à Paris pouvaient être relativement simples - soit vous tombiez sur un type sympa mais barbant, soit sur un mec fun mais la plupart du temps infidèle - ici, ils prennent tout leur temps… pour vous faire tourner en bourrique ! 

Contrairement à la capitale française, ici pas besoin d’une application mobile pour découvrir de nouvelles têtes. Chaque jour est l’opportunité d’une nouvelle rencontre. Les gens étant assez ouverts et directs, ils n’ont pas besoin de s’embarrasser à swiper de gauche à droite. Vous pouvez donc rencontrer n’importe qui n’importe où : dans les allés du supermarkt, en attendant le prochain métro, au détour d’une bière dans un bar, en club ou dans un parc. Toutes les occasions sont bonnes à prendre, surtout que les allemands sont « very cute ». 

En revanche, mieux vaut ne pas trop s’attendre à grand chose pour éviter les déceptions. Les berlinois sont un peu particuliers, il n’est donc pas rare que vous attendiez deux ou trois jours pour avoir une réponse à un message, qui apparaît pourtant comme « lu » sur WhatsApp. Que se passe-t-il pendant ce laps de temps ? Un simple verre qui dégénère en folle soirée, débouche sur un after puis deux jours de ramasse… Mieux vaut donc être patient ! 

Le mec qui met trois jours à se remettre de sa soirée n’est sans doute pas le pire… Vient celui qui vous a caché son (ex) copine dégénérée, qui va vous faire baver des ronds de chapeau de vous être approchée de trop près de son bien-aimée, ou encore le phobique de l’engagement qui passe son temps à vous répéter qu’il ne veut surtout pas être en couple, ou alors avec une autre que vous. Je ne vous parle pas non plus des couples qui cherchent leur troisième roue du carrosse, de ceux qui ont des problèmes avec la drogue - ce qui est monnaie courante à Berlin - ou des soi-disants « potes » qui essaient de vous sauter dessus dès que l’occasion se présente. Friend zone, you know ?

Et puis, il y a aussi le mec qui a l’air bien sous tous rapports : physique de rêve, bon boulot et belle situation, pas de copine tarée à l’horizon, qui fait du yoga et de la méditation. Trop parfait pour être vrai ? A force, c’est ce à quoi vous finissez par penser… Dans le mille : l’homme avait l’air beaucoup trop bien pour l’être réellement. Après quelques soirées, force est de constater qu’il a quelques problèmes de libido, qui semblent insurmontables sur le long terme, même si selon ses dires certaines s’en sont accommodées pendant plusieurs années. 

Un bon conseil : surtout, n’attendez rien de personne, armez-vous de patience et prenez le parti d’en rire. Heureusement que je suis entourée de proches amis avec qui je peux rigoler de tout, et partager nos folles aventures autour d’une bouteille de Berliner Luft, car la love life berlinoise n’en finit pas de nous surprendre de jour en jour. S’il semblerait que l’amour soit comme le soleil à Berlin (c’est à dire inexistant) je garde en tête que personne n’est parfait, et moi la première : c’est qu’à force on aurait vite fait de devenir cinglé que les autres, puisqu’ici, tout le monde l’est un peu. Ca serait mentir que de dire qu’on n’est pas venu pour ça… Et je ne désespère pas de finir par rencontrer la parfaite imperfection qui saura combler mes travers de française dégénérée. Après tout, on n’est à l’abri de rien ici, et surtout pas d'une belle surprise, croyez moi !

- Retrouvez moi sur -