Tenue correcte exigée, quand le vêtement fait scandale


Petite déception cette semaine au musée des arts décoratifs où se tient actuellement l'exposition Tenue correcte exigée, quand le vêtement fait scandale. Nous avons eu la bonne idée d'y aller en nocturne, et heureusement parce que je crains que la surpopulation du week-end nous eût été fatale.

Près de 300 tenues, accessoires, portraits et autres petits objets sont exposés pour démontrer comment le vêtement est parvenu à s'émanciper jusqu'à casser la norme vestimentaire au fil des âges. Depuis les robes de princesse jusqu'aux smockings pour femmes sans oublier les jupes pour hommes, la mode défile sous les yeux du visiter qui risque de rester sur sa faim. Et pourtant, on en attendait beaucoup (trop peut-être?) !

J'ai regretté que l'exposition soit organisée sous trois grands axes plutôt que de manière chronologique, résultat : dur de suivre le fil qui a tendance à s'éparpiller un peu partout. Les tenues sont sympathiques mais hormis deux ou trois marquantes, il n'y a rien de bien époustouflant, et c'est dommage. L'exposition est en revanche très ludique avec des jeux pour enfants et la diffusion de quelques films et publicités vintage, malheureusement mis à la suite les uns des autres sans ordre logique apparente...

Bref, heureusement qu'il n'y avait pas grand monde car aux heures de pointe je n'ose pas imaginer la cohue et le manque de visibilité d'autant que l'exposition est plongée dans la pénombre. Le musée des arts décoratifs nous a habitué à mieux, même si la découverte du lieu en mode nocturne fût sympathique. L'exposition se tient jusqu'au 23 avril 2017.

  

 


 

 


 

- Retrouvez moi sur -