L'âge adulte ?



Parfois, j'ai seulement l'impression d'être une enfant qui paie des factures : 

Quand je dépense l'argent que je n'ai pas, pour des fringues dont je n'ai pas besoin, en prévision d'un futur hypothétique dont je ne suis loin d'être sûre. Comme lorsque j'achètes des shorts en plein hiver, pour l'été à Paris, en sachant pertinemment que la saison estivale ne pointera pas le bout de son nez avant de longs, très longs mois voir même jamais.  

Parce que la moitié de mes amis sont mariés et pensent à fonder une famille alors que l'autre est toujours incapable de retrouver son portable, ou sa dignité, à la fin de la soirée. 

Parce que j'attends d'être à l'article de la mort pour prendre rendez-vous chez le médecin, googlisant mes symptômes pour un semblant de diagnostic, Internet me prédisant une tumeur au cerveau, un cancer du sein, la syphilis ET un déni de grossesse. 

Parce que je ne cuisine toujours pas et que je suis capable de manger sur le couvercle d'un Tupperware à l'aide d'un cure-dents pour éviter d'avoir à faire la vaisselle.

Quand j'ouvre un paquet de Schoko-Bons en sachant pertinemment que je vais être obliger de le terminer, car quand je commence, je ne sais pas m'arrêter. 

Parce que je continue à croire à mes propres mensonges quand je dis que je sors boire "juste un verre" en sachant que l'apéro va s'éterniser en longue, très longue soirée, alors que je bosse le lendemain et que je suis déjà épuisée à l'idée de me lever, avant même d'avoir réglé mon réveil.

Parce que je suis toujours incapable de remplir une déclaration d'impôts. Je me demande pourquoi est-ce que l'on nous apprend pas ça à l'école, alors que c'est pourtant bien plus utile au quotidien que le théorème de Pythagore ou de savoir jouer de la flûte. 

Quand les gens m'appellent Madame et que les enfants me vouvoient, et que je me retourne pour vérifier derrière moi à qui ils s'adressent. Ou quand on me demande "c'est pour quand" le mariage et les enfants alors que j'ai déjà bien du mal à ne serait-ce que penser à sortir mon chien. 

Quand je dis "vous les jeunes aujourd'hui", ce qui signifie clairement que je m'auto-exclus définitivement de cette catégorie, et pourtant...

- Retrouvez moi sur -

Berlin Calling


Depuis que je suis petite, l'Allemagne m'a toujours attirée sans que je sache vraiment pourquoi. Par un étrange concours de circonstances, on s'est retrouvées à partir à Berlin cet été, et on a tellement adoré qu'on a été forcées d'y retourner. Bien que ce soit une grande ville, la vie y est bien plus agréable et calme qu'à Paris où l'on est plongées dans un stress permanent. Il s'y dégage une énergie incroyable et les gens sont souvent bien plus ouverts et libres qu'en France. On est moins dans les conventions, le paraître, le quand dira-t-on. Il y a évidemment mille choses à visiter mais c'est surtout l'aspect humain qui est intéressant. On a eu la chance d'y faire de belles rencontres et de découvrir des lieux tout simplement magique. 

Sans tomber dans le cliché des bonnes adresse berlinoises, je suis trop novice pour ça, il y a forcément des endroits qui nous ont plus marqué que d'autres. La première fois, nous avons logé à Friedrichshain, le quartier jeune par excellence. Outre le mythique Suicide Circus, le Watergate ou encore le Châlet et le Der Visionare, je vous conseille d'aller faire un tour, l'été, à l'Haubentauher pour la piscine, le son et les gens que vous y rencontrerez. Autre endroit magique pour faire la fête : le Sisyphos qui est juste extraordinaire. Entre les différentes salles aux sonorités éclectique, vous avez un grand extérieur couvert de sable avec un mini-lac, idéal pour les températures estivales. 

On s'est aussi baladées dans le quartier de Mitte, où se trouve l'île aux musées, l'Alexanderplatz et la mythique TV Tower ainsi que bons nombres de boutiques (on ne se refait pas). On y trouve aussi pas mal de galeries, c'est très artistique et ça vaut franchement le détour. Nous avons aussi exploré le quartier de Wedding, plus excentré et populaire mais tout aussi charmant ainsi que Tiergaten où se trouve l'un des zoo de la ville. Un super bar à cocktail le surplombe : le Monkey Bar sur le toit du Bikini Berlin, un grand centre commercial très moderne et artistique, contrairement aux sordides centres commerciaux que l'on trouve en France. La vue est folle depuis le bar, tout en verre pour profiter du cadre, et la terrasse panoramique permet d'en apprécier chaque instant. 

Enfin, on a aussi survolé le quartier de Bergmannkiez un peu attrape-tourtiste mais qui nous a rappelé (de loin) celui de Notting Hills à Londres. La seule barrière étant la langue, je vous conseille fortement de vous faire des amis locaux sur place pour apprécier au mieux la ville, sous peine de passer à côté du charme berlinois auquel on a largement succombé et vers lequel on ne manquera pas de revenir, quand les températures seront plus clémentes car l'hiver, paraît-il, y est rude !


Friperie Dress Code à Bergmannkiez :


Buddapederstrass - Bikini Berlin 


Friedrichshain

     

Mitte et autres : 



- Retrouvez moi sur -

Musee Jacquemart-André


Le musée Jacquemart-André est une ancienne demeure particulière reconstituée en musée. Il abrite toute une collection d'objets d'arts, de tableaux, peintures et sculptures qui ont appartenus à Edouard André, à la tête de la Gazette des Arts et de l'Union centrale des Arts Décoratifs, et son épouse Nélie Jacquemart, une jeune artiste peintre. L'établissement accueille en ce moment une très belle exposition consacrée à Rembrant, Rembrant Intime, avec une large partie de ses oeuvres et son parcours exposés. Le musée abrite aussi un splendide salon de thé, le Café Jacquemart-André, où l'on peut déguster douceurs et gourmandises dans un cadre mirifique. Le musée est ouvert tous les jours, de 10h à 18h mais il est souvent pris d'assaut et la file d'attente pour entrer est parfois assez conséquente au 158 boulevard Haussman, dans le huitième arrondissement de Paris.

 

 

 

 


 

 

 

 

 

- Retrouvez moi sur -