Crise d'angoisse, insomnie : Remèdes au naturel


Photo : Benoit Tourrier

J'ai remarqué qu'aborder le sujet des crises d'angoisse est toujours un peu délicat. Ceux qui n'en souffrent pas ont parfois tendance à penser qu'on le fait exprès, qu'on simule ou, pire encore, qu'on cherche à se victimiser. La première chose à faire, c'est de se déculpabiliser et de se dire que ce n'est pas grave en soi, on est tous différents et chacun réagit à sa manière face au stress. 

J'ai toujours été d'un naturel angoissé, je crois, mais quand je me suis installé à Paris, la situation s'est aggravée. La nuit, je ne dormais plus, j'avais la sensation d'étouffer et que la pièce allait se refermer sur moi et m'engloutir. La journée, je sentais parfois la panique grimper en moi et les larmes m'envahir sans que je maîtrise quoi que ce soit, puis c'était mon souffle qui se coupait et je tombais dans les pommes. Un véritable cauchemar, auquel mon médecin a mis un terme en me prescrivant des anxiolytiques, peu viable sur le long terme. 

Alors, j'ai cherché d'autres solutions plus naturelles pour en venir à bout. La première chose à faire c'est d'essayer de comprendre ce qui nous angoisse, tenter d'y remédier si possible, ou trouver un moyen de faire autrement. Ou alors : y faire face, par exemple se lancer dans un de nos bons jours le défi d'affronter une situation qui nous stresse. On peut aussi le faire à deux, c'est plus facile et une fois que c'est fait, on n'est moins angoissé à l'idée de recommencer !

Mais pour relever ses petits défis personnels, encore faut-il avoir les idées au clair. Pour ça, rien de mieux qu'un traitement de fond ! Et ça commence bien souvent par l'alimentation : avant j'étais tellement stressée que je mangeais énormément de sucre, or c'est prouvé, cela pousse aux crises d'angoisse. Moins de sucre, d'alcool, de café et cigarettes (voir plus du tout), c'est déjà le début du bonheur. Et quand on s'y intéresse on se rend compte que de nombreux aliments peuvent jouer le rôle de "médicaments" naturels pour notre corps (cf Hippocrate).

En parallèle, j'ai aussi opté pour plusieurs compléments alimentaires comme des vitamines, des omégas 3 ou encore du magnésium et du zinc (très bon pour calmer le stress) ainsi que la tryptophane (l'acide aminé précurseur métabolique de la mélatonine alias la molécule du sommeil). Le soir, j'ai toujours du mal à dormir mais plutôt que des somnifères, j'achète des gélules de mélatonine en pharmacie, c'est complètement naturel puisque c'est l'hormone du sommeil, que je couple parfois avec de la passiflore pour plus d'efficacité. 

Pour venir à bout de mes insomnies, je me suis aussi tournée vers la méditation que j'ai découverte à travers le sport et le yoga. Quand je suis vraiment très inquiète, je n'hésite pas à écouter les méditations de Deepak Chopra (ou d'autres, il y en a plein sur le net), qui apaise l'esprit et donc le corps. Un autre bon moyen de trouver le sommeil c'est d'apprivoiser ses rêves. J'ai découvert l'apprentissage des rêves lucides et j'entraîne à m'endormir "consciemment". De maîtriser ses rêves rend le sommeil moins angoissant, presque ludique, et je ne fais plus d' insomnie !

Quant aux crises d'angoisses, elles n'ont pas complètement disparues, ça serait utopique de dire ça mais j'ai appris à les gérer. Je sais reconnaître quand elles arrivent et j'essaie de les canaliser en me concentrant sur ma respiration et en faisant de l'auto-suggestion positive plutôt que céder à la panique. Reprendre le contrôle sur l'esprit pour que le corps ne se laisse plus emporter et dévorer par l'angoisse, mais en ressorte au contraire plus fort et grandi d'avoir su affronter la tempête sans faillir.




- Retrouvez moi sur -