Berlinstagram



Berlin : Plus je connais cette ville et plus elle m'émerveille. J'ai l'impression que je ne me lasserai jamais de ses immenses allées pavées et de l'imposante TV Tower qui domine la ville. A chaque coin de rue, au moindre détour, c'est la garantie d'en prendre plein la vue. Un rien m'émerveille et, moi qui ai toujours craint les températures hivernales, je me surprends à rêver de passer l'hiver là-bas, sous la neige... Que m'arrive-t-il ?

Sans doute certains lieus nous ramènent-ils à ce qu'il y a au plus profond de nous. Peut-être comme certaines relations peuvent nous faire grandir - ou à l'inverse nous détruire - les villes sont capables d'avoir le même impact. Beaucoup me disent que je suis tombé amoureuse d'un contexte, plus que d'un endroit. Que j'aime davantage les gens que j'y ai rencontré ou les choses que j'y ai faite, que j'assouvis une soif d'aventure... Pourtant, plus j'y retourne et plus j'y pense : ce n'est pas tant de la ville que je suis tombée amoureuse, ni des autres, mais plutôt de moi là-bas. Une renaissance, quand on a passé tant de temps à se détester. 

Comme si l'énergie qui s'en dégageait et l'air qui y régnait me poussait à être meilleure. La meilleure version de moi-même. Chose que je ne retrouve pas à Paris, et ce n'est pourtant pas faute d'avoir essayé. Je crois que c'est quelque chose qui ne s'explique pas, ou en tout cas pas de manière rationnelle. Puisque c'est un sentiment qui prend aux tripes et qui se passe de mots. Comme si quelque chose au plus profond de nous, ce petit être enfoui, tapi bien au fond de notre âme, venait à se réveiller. Et alors... tout s'impose comme une évidence. 

Un jour, quelqu'un que j'aime m'a dit : "Aucun rêve n'est trop grand, aucun rêveur n'est trop petit". Pour peu que l'on se fie à notre instinct et que l'on suive le chemin que l'univers a tracé pour nous, alors plus rien n'est impossible. En parlant de chemin, il n'y a que là-bas que je retrouve le mien même quand je crois m'être perdue. Berlin, je m'y suis souvent égarée, jamais perdue, et ces moments d'égarement m'ont conduit là où je devais aller : à la rencontre de moi-même.

- Retrouvez moi sur -
Facebook l Twitter l Instagram

Rosa-luxemburg-strasse / Alexander platz : 




Nikolaiviertel et alentours :


 
 


  

L'île aux musées : 

 
 
 
 

Hackescher Markt :