25 ans : La claque du quart de siècle


Quand j'ai commencé ce blog, j'avais une vingtaine d'années. Je croyais, un peu naïvement, que la vie serait facile et évidente, que tout coulerait de source grâce à ma bonne étoile. Que j'allais conquérir le monde et vivre bien tranquillement grâce à toutes les valeurs et les principes que mes parents m'ont inculqués. Il s'avère que la réalité est bien différente et ce n'est pas toujours facile à accepter quand on vit dans une petite bulle dorée. Je crois n'avoir jamais autant appris que l'année des mes 25 ans, à la dure fatalement car j'ai l'impression que ce n'est qu'à travers les épreuves qu'on tire les bonnes leçons. Et d'une certaine manière, je me sens plus forte aujourd'hui et plus en accord avec moi que je ne l'ai jamais été. J'ai appris à vivre, j'ai appris à aimer, j'ai appris à souffrir et j'ai appris à accepter. 

J'ai compris que l'essentiel c'est d'abord de se connaître soi-même et de s'accepter tel que l'on est, avec nos qualités mais aussi avec nos défauts, et j'ai l'impression que ce n'est pas la chose la plus facile à faire entre le poids de notre éducation, les attentes de la société et les croyances sur nous-mêmes que l'on a intégré depuis l'enfance. Mais le tout c'est de toujours être en accord avec ses choix, qu'importe ce que les autres pensent ou disent, l'essentiel c'est que nos décisions fassent sens pour nous car il n'y a que notre âme qui sait ce dont elle a besoin et ce qui lui faut pour être heureuse. Ce qui est bon pour toi, ne l'est pas forcément pour les autres et inversement ce qui est bon pour les autres ne l'est pas forcément pour toi. Le bien et le mal, au final, c'est propre à chacun

J'ai compris aussi qu'il n'y a que l'instant présent qui compte, même si c'est parfois dur de se défaire de ses angoisses passées et de ces doutes quant à l'avenir. Au final, hier est mort et demain n'existe pas encore, n'existe donc que le moment présent, il ne tient qu'à nous de le vivre vraiment, sans se soucier des éventuelles conséquences. C'est pourquoi j'ai aussi appris à me débarrasser de mes préjugés, car nos pensées font notre monde et notre réalité et parfois, on juge quelqu'un ou une situation sans savoir, seulement en fonction de l'image que l'on s'en fait et l'on peut parfois passer à côté de belles surprises dans la vie. Il faut savoir un peu lâcher prise pour profiter au maximum des jolies choses que le monde a à nous offrir. 

Même si ce n'est pas simple, j'ai appris à faire confiance au timing dans la vie. Rien n'arrive par hasard et souvent, chaque épreuve est une leçon dont nous avions besoin pour avancer. Parfois on ne comprend pas bien pourquoi les choses nous arrivent à tel instant, mais à terme, à un moment ou un autre la réponse fait toujours sens. Toute expérience est bonne à prendre et nous servira à l'avenir. Il faut être prêt à se remettre en question et à aller de l'avant, vers quelque chose de mieux, de plus salutaire pour nous. Il n'y a pas plus difficile que renoncer à ses habitudes, même celles qui ne nous rendent pas heureux, car l'incertitude fait peur et prendre des risques aussi, parce qu'on est jamais certain du résultat. Ce qui est sûr, c'est que sans essayer on ne peut pas gagner.

- Retrouvez moi sur -