Musée de l'Histoire Naturelle : Paris


J'ai été particulièrement choquée lors de mon passage à la ménagerie du zoo du jardin des plantes de Paris. La nature humaine est ainsi faite qu'elle n'a aucun mal à priver des animaux sauvages de leur liberté et leur instinct naturel pour satisfaire la curiosité de parents énervés et leurs enfants braillards, ainsi que de jeunes avides de photographies - dont je fais partie. Je conçois que pour sauver des espèces menacées d'extinction, on puisse créer des réserves d'animaux sauvage mais les zoos à but lucratif, j'ai du mal. Je ne comprends pas que l'on se permette de condamner à la prison perpétuité des animaux qui n'ont rien demandé, sinon le droit de vivre comme leurs pairs. Je sais que dans certains établissements, les animaux s'épanouissent un peu mais dans d'autres...

C'est à vous fendre le cœur de voir cette panthère faire les cent pas toute la journée, seule dans sa cage minuscule ou ce pauvre singe - dont une pancarte précise à l'entrée qu'ils sont dotés d'un cerveau complexe et bien développé - éperdu de solitude dans sa prison vide. Il y a même un espace "nurserie" qui ressemble à un espèce de laboratoire où l'on recrée des animaux dans des éprouvettes. Des pauvres bêtes qui n'auront connu que des cages vitrées pour satisfaire la curiosité des gens, toute leur vie durant. Bien sûr, j'ai vu des animaux que je n'aurai sans doute jamais croisé à Paris, mais j'aurai préféré ne jamais les voir que de les voir aussi malheureux. La cruauté animale ce n'est pas uniquement les maltraiter physiquement, encore heureux qu'ils ne soient pas battus alors qu'ils vivent dans des conditions désastreuses toute leur longue et misérable vie. 

Je ne suis pas du genre à me lancer dans des débats stériles sur les réseaux sociaux, et je n'y partage pas mes convictions qu'elles soient politiques ou religieuses mais ce soir mon cœur est lourd et je sais que ces quelques lignes ne feront pas changer les choses, mais l'etre humain ne devrait pas s'accorder le droit d'asservir les autres espèces pour son seul divertissement au seul prétexte qu'il en a le pouvoir. Je suis peut être trop chiante ou un peu naïve, pour certains ? Je ne sais pas. Ce qui est sur c'est que je ne suis pas insensible.

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

- Retrouvez moi sur -