La Vie à Paris #8


Last but not least, dans ma Vie à Paris cette fois-ci je reviens sur mon stage au sein du magazine Glamour : au cas où vous l'ignoriez encore, la raison de mon déplacement dans la capitale était purement professionnel (tout le shopping, visites culturelles, divertissements et autres sorties n'avaient en aucun cas motivé ma venue... non non non) !

La vie chez Glamour ça se passe comment ?  
A savoir, le service du magazine est divisé en plusieurs catégories, d'une part la publicité qui occupe une bonne partie de l'étage ainsi que la fabrication et d'autre part le service magazine divisé lui même en plusieurs sous-catégories (rédaction/beauté/mode/productions photos/maquette/direction artistique/secrétariat de rédaction). J'étais donc au service rédaction avec LA rédactrice en chef ainsi que les chefs de rubriques du magazine (reportage, lifestyle, glam/pas glam, culture). Les journées de travail classiques grosso modo c'est 10h/19h même si les horaires ne sont pas fixes (tant qu'on fait le travail demandé tout va bien). Les filles passent énormément de temps derrière leurs ordis pour la chasse aux infos, veilles de web, lecture de la presse ect Le rythme est particulier parce que le magazine est un mensuel donc les infos doivent toujours avoir un gros temps d'avance (par exemple en ce moment les filles planchent sur le magazine de Septembre qui sortira au mois d'Aout... sachant que le magazine d'Aout qui sortira au mois de Juillet est déjà presque bouclé). Sinon ce qui est génial c'est de suivre l'avancement du magazine pas à pas, la sélection des icônes glamour pour la cover, les castings des mannequins, les shooting modes, les sélections beauté, le choix des photos ect tout ça finit afficher sur le mur de LA rédactrice en chef! Sans oublier qu'on a les magazines avant qu'ils sortent et qu'on a toujours pleins de produits presse qui nous arrivent :) Bref, le rêve.

Mes principales tâches et occupations
Comme toutes les stagiaires je suis passé par la case photocopies/classement/archives/rangements/paperasses/tri du courrier (vous n'imaginez pas tout le courrier et les colis que les filles reçoivent sans oublier les cadeaux presse) ! On ne m'a pas demandé de faire le café, mais quand même ! En soi, je m'y attendais et cela ne m'a pas dérangé bien au contraire je savais que j'étais là pour ça - et j'étais déjà sur un petit nuage d'être au sein de la redac de mon magazine préféré. J'ai aussi pu interroger quelques filles sur leurs parcours professionnels et méthodes de travail donc ça me sera toujours très utile pour plus tard. J'ai fait aussi pas mal de veille de web, et écrit quelques papiers notamment cultures (beaucoup pour le web et un ou deux pour le magazine donc youpi j'aurai mon nom dans les deux prochains numéros hé hé) ! J'ai fait quelques expos, conférence de presse ou projection de films ou séries et j'ai pu suivre (un peu) les filles sur le terrain. Après j'ai pas mal aidé les rédactrices dès que je le pouvais (par exemple traduire et retranscrire leurs interviews en anglais) ou encore essayé de trouver des idées de sujet pour les numéros à venir. Ce qui est sûr c'est que ce stage m'aura permis de savoir vraiment dans quel milieu je souhaite m'orienter professionnellement et avec quels autres domaines j'ai le moins d'affinités!

Et les filles, elles sont comment en vrai ? 
J'avoue que c'était l'angoisse et le stress avant d'arriver là-bas. Gros cliché, je m'attendais à arriver dans une rédaction façon Le Diable s'habille en Prada avec une rédactrice en chef tyrannique, entourée d'une myriades de lèches bottes prêtes à tout pour gravir les échelons. En fait, pas du tout! Les filles sont super simples et accessibles, comme vous et moi. Elles ont entre trente et cinquante ans et ce sont des vraies filles (même si bien sûr elles ont la chance de cotoyer au quotidien les marques de luxe et les strass et paillettes parisiennes)! Ce sont des professionnelles dans leurs domaines donc toujours à la pointe des infos, des dernières tendances et au courant de tout ce qui va se passer dans Paris... mais à côté de ça elles ne sont pas surlookés, ni hautaines ou volontairement méprisantes. Après, il y a clairement une différence entre être stagiaire et avoir un emploi fixe là bas. C'est sûrement ce dont j'ai le plus souffert, cette espèce de hiérarchie implicite qui existe (les filles ont globalement autre chose à faire que s'occuper de la dixième stagiaire qui passe depuis le début de l'année) mais c'est aussi parce que j'étais la seule stagiaire au print (alors qu'au web par exemple ils sont plusieurs et peuvent donc davantage se lier d'amitié). Autre aspect non négligeable à la rédaction il n'y avait que des filles quasiment donc forcément moi qui suis plutôt une nana à mec (comprenez par là que tous mes potes sont des mecs hein pas que je les collectionne), j'ai eu un peu de mal à m'intégrer au côté girl power de la team.

Et j'en retire quoi de ce stage au final ? 
Une expérience énorme et une envie folle de continuer et de persévérer. Je suis certaine d'avoir trouvé dans quel domaine je voulais me spécialiser et exercer ma formation de journaliste donc c'est déjà un grand pas. J'ai pu voir pendant deux mois comment fonctionnait le magazine, les temps de bouclage, le stress de la parution, le processus de fabrication ect J'ai aussi pu échanger avec LA rédactrice en chef qui est juste un modèle professionnel, une femme impressionnante et incroyablement brillante. Pas du tout comme je l'imaginais : simple et accessible, un petit bout de femme qui reste au service de ses lectrices (elle met un point d'honneur à répondre aux lettres qu'on lui envoie par exemple) et de sa famille mais qui fait preuve d'un investissement sans faille pour son magazine et qui est juste incroyablement visionnaire et moderne. Bref, un modèle à suivre. Le seul point négatif si je puis dire c'est un peu le manque d'activités. Etant une hyperactive de base et une acharnée du boulot j'aurai préféré crouler sous les tâches à remplir plutôt qu'avoir pas mal de temps libre (même si au final je m'occupais avec de la veille internet) mais ça c'est mon côté boulimique de travail !

Le mot de la fin, juste pour rire ! 
Une petite anecdote pour vous faire rire. L'immeuble de Glamour abrite aussi les locaux de GQ ou Vanity Fair (entre autres magazines) donc chaque service à un étage qui lui est propre (quand tu arrives au 3ème étage repère de GQ c'est l'arrivée au paradis, grande lumière blanche au bout du tunnel avec juste des mecs partout en mode trop de style, trop de classe et trop de charme, bref quand tu retournes à ton étage girly glam... tu pleures!) forcément l'ensemble de l'immeuble est vachement sécurisé! Pour naviguer entre les étages il faut un badge magnétique et y a des portiques de sécurité partout. Pour passer, il faut badger. Pour les stagiaires, le badge n'autorise qu'un seul étage (celui où on est censé bosser). Le problème c'est qu'au début, tu n'es pas (forcément) au courant de cette règle absurde. Et que tu te retrouves rapidement coincée dans l'ascenseur au mauvais étage (et donc tu attends patiemment qu'une âme charitable appelle ledit ascenseur afin de te faire descendre ou monter)! Résultat la première fois j'ai fait la navette (interminable) entre le Rez de chaussée, le deuxième étage, puis le sixième, puis le quatrième, à nouveau le deuxième et ENFIN le troisième. Forcément, je me suis (aussi) retrouvée coincée dans les issues de secours (super pratique l'issue de secours qui te demande de badger afin de pouvoir passer la porte c'est clair qu'en cas d'incendie t'as plutôt intérêt à penser à prendre ton badge avant de sauver tes fesses et déguerpir. Et si jamais tu te retrouves coincée par les flammes? Ton premier reflex de survie sera de badger de toute urgence). BREF je me suis AUSSI retrouvée coincée dans la cuisine : la porte s'est refermée derrière moi et je n'avais ni badge ni téléphone... juste ma voix pour hurler qu'on m'ouvre. A 20h. En veille de pont/jours fériés (autant vous dire qu'il ne restait plus grand monde dans les étages), je me voyais déjà passer quelques jours entre les bouteilles d'eau et le frigo, brûlant quelques vieux magazines d'archive pour résister au froid.

Voilà, ça ce sont mes deux petits mois EN BREF parce que je vais pas non plus vous raconter (toute) ma vie. En tout cas, au moment où vous lirez cet article je serai en instance de départ pour Cannes... Je retrouve mon Sud chéri, le soleil (j'espère), la plage et les apéros youpidoum ! Ce qui est sûr c'est que Paris aura été une expérience géniale malgré des hauts et des bas et que j'ai bien l'intention d'y revenir très très vite... J'espère que les articles/chroniques sur la vie dans la capitale vous auront plu (d'après vos commentaires c'est plutôt le cas) et je pense du coup continuer un petit article par semaine un peu rédigé façon Vis ma Vie de bloggeuse girly girl, galérienne et pleine d'humour (oui c'est comme ça je m'auto-jette des fleurs). Bonne fin de semaine à toutes et à tous!

  

  

  


  

  

  

  

- Follow Me -

Chinatown Paris


Côté look : 
Gilet Dolce & Gabbana 
Foulard Zara
Short Zara 
Basket Compensées 
Sac Balenciaga 
Lunettes St Tropez de l'Usine à Lunettes 

Si vous ne le saviez pas déjà, je suis une grande fan de lunettes. Plus ça va, plus je les accumule - je dois bien en avoir une quarantaine de paires maintenant - et je suis totalement fan du site l'Usine à Lunettes
En partenariat avec eux depuis quelques mois déjà, on a renouvelé l'expérience! Après m'avoir gentiment offert une paire, et organisé un concours pour que vous puissiez en remporter une aussi, aujourd'hui grâce au code promo FASHIONEIRIC vous bénéficiez de - 10% sur l'ensemble du site et le modèle de votre choix ! 
Sur les photos qui suivent, je porte le modèle St Tropez (ma ville de naissance hihihi) mais le site est plein de petites merveilles pour tous les goûts! Sans oublier que le suivi clientèle est super pointilleux, les produits sont de qualités et tout ça pour un prix tout doux! On n'hésite plus... C'est bientôt l'été, on craque pour une jolie paire de lunette!






Dans le 13e arrondissement de Paris se cache le quartier chinois que nous avons découvert le weekend dernier! Mode touristes *ON* on était en totale extase devant les devantures aux écritures chinoises, les supermarchés regorgeant de produits typiques et étrangement repoussant,  ainsi que les grandes enseignes asiatiquisées (cf le Macdo)! Je vous laisse découvrir notre aventure en photos !





 

 










Disneyland Paris


Les petits conseils pratiques pour un bon séjour à Disney :
- Organiser sa journée avec les FastPass : Disney offre la possibilité si vous réservez à l'avance de vous munir de FastPass, un agréable sésame qui vous permet de planifier l'heure à laquelle vous souhaitez effectuer tel ou tel manège. Une fois sur place vous évitez la queue et l'attente pour passer directement à l'attraction ! Un gain de temps précieux !
- Prévoir à déjeuner le midi : parce que les restos sont affreusement chers et aussi pour gagner du temps. Sachant que pour déjeuner sur place il vous faudra attendre pour avoir une table puis attendre pour être servi. Gagnez du temps, préparez votre casse-croute et déjeunez en même temps que vous attendez patiemment votre tour dans les longues files d'attente du parc. Comme vous n'êtes pas tous les jours chez Disney : privilégiez de dîner sur place! Il y aura moins de monde et vous ne serez pas stressez à l'idée de perdre du temps puisque votre journée touche à sa fin.
- Commencer par le 2ème parc : le Disney Studio ouvre ses portes à 10h aussi mais se clôture bien plus tôt! 19h pour le second parc alors que le Disney principal ferme ses portes à 22h. Du coup, commencez par le second parc (oui je sais c'est paradoxale) il y aura moins de monde et vous aurez fini plus rapidement les attractions de votre choix. Ensuite, avec le temps qui vous reste profitez du premier parc et de ses nombreuses attractions jusqu'à la tombée de la nuit... (en plus vous évitez les petits enfants qui seront rentré se coucher tôt pour être en forme à l'école le lendemain)! 
- Essayer d'éviter les weekend et jours fériés : d'une part parce que c'est moins cher mais surtout parce qu'il y a beaucoup beaucoup moins de monde. De fait, vous perdez moins de temps dans les files d'attentes et vous pouvez faire davantage d'attractions. C'est pas toujours facile avec le boulot et les horaires, mais le plus possible je vous conseille de vous y rendre en début de semaine pour un séjour plus calme et agréable. 
- Prévoir un parapluie et un sac à dos : le parapluie parce que forcément il y a un moment ou un autre où vous allez vous retrouvez confronter à la pluie (et quand vous attendez pendant 40 minutes sous la pluie il y a de quoi vous plomber le moral). Quand au sac à dos, plus pratique qu'un sac à mains, il vous permettra de transporter bouteille d'eau, casse-croûte et pause goûter en toute tranquillité! 

Les attractions en bref :
- Space Montain : des sensations fortes et un décor virtuel de folie. Ca a toujours été mon attraction préférée du parc (j'ai bien du la faire une vingtaine de fois) et la version deux ne m'a pas déçue! 
- Rock'n roller coaster : il nous manquait Aerosmith en fond sonore mais même sans ça les sensations étaient au rendez-vous! Une vitesse folle et des loopings de folie le tout accompagné d'une musique rock que du bonheur!
- Crush'n coaster : Némo version sensation forte. Au départ vous êtes plongés dans un univers de petits poissons, requins et méduses féériques et puis d'un coup vous partez à l'envers en mode looping à 360° et vitesse folle, arrêts brutaux et tête dans le vide! Une jolie surprise et un gros coup de coeur!
- The Twilight Zone : comme des incultes on pensait pénétrer dans l'univers de Edward et Bella... Pas du tout l'attraction fait référence au film de Spielberg... En gros vous êtes ceinturés dans un ascenseur au coeur d'un vieil hôtel hanté et vous faîtes des sauts dans le vide. Apesanteur et descente ascensionnelles sont au programme! On en redemande!  
- Indiana Jones : le petit train de la peur. Trop court mais bien comme il faut, on hurle et on crie à ciel ouvert puisqu'on est jeté a pleine vitesse dans des montagnes russes. A essayer de toute urgence. 
- Big Thunder Montain : une jolie vue sur tout le parc et quelques sensations mais pas non plus de réelles sensations FORTES si je puis dire. C'est gentillett alors on emmène son petit frère avec soi!
- Star Tours : un simulateur de vol aux couleurs de Star Wars. Pas de sensations fortes pour le coup mais une expérience originale et sympathique. Prenez place à bord d'un avion en direction d'une planète inconnue et évitez les astéroides et autres obstacles intergalactique. C'est sympathique et agréable, pour le coup vraiment réaliste mais ça casse pas non plus trois pattes à un canard!
- La croisière Pirates des Caraïbes : un joli voyage au coeur du bateau de Pirates des Caraïbes. Les décors sont sombres et bien réalisés mais on regrette l'absence de Johnny Depp... 
- Le monde des poupées : un voyage agréable et girly au coeur des poupées de tous les pays du monde. Une musique entêtante et une traversée agréable. 
- Les tasses d'Alice aux pays des merveilles : que dire de plus ? Tourbillonez dans les tasses d'Alice et retombez en enfance le temps d'un tour de manège. 
- Le submersible de Némo : une visite rapide au coeur du sous marin de Némo. Agréable mais sans plus. 

Le mot de la fin : pour ses 20 ans Disney organise un grand spectacle nocturne tous les soirs! Le château de la Belle au Bois Dormant s'illumine sous un jeu de lumière et d'eau... Feux d'artifices et rétroprojection de nos héros de dessins animés préférés étaient au programme! Un grand moment de spectacle et de musique pour nos yeux d'enfants ébahis... 
Et vous les filles, des souvenirs particuliers concernants Disney ? Je suis preneuse de toutes vos anecdotes et bons plans ! 











 










- Follow Me -