Ces 10 erreurs qu'on ne devrait plus commettre


1) Ressortir avec son ex : il y a toujours dans la vie d’une fille, ce petit moment de faiblesse où l’on retombe misérablement dans les bras de son ex. Celui qui nous a brisé le coeur, celui qui nous a trompé vingt-six fois - et même avec notre meilleure amie, mais que l’on continue d’aimer malgré tout - comme une folle/conne. Par facilité, par dépit mais aussi beaucoup par bêtise. Pour une fois, écoutez vos amis qui vous disent que vous faites une grosse erreur - pour la douzième fois donc - et évitez la rechute ! Si vous avez rompu plusieurs fois avant, il y avait forcément une bonne raison ! Et cette fois-ci, votre nouvelle relation ne fera pas exception à une nouvelle rupture. 



2) Couper sa frange : personnellement il y a toujours un moment dans l’année - généralement quand j’ai envie de changement dans ma vie - ou je décide qu’il faut que je me fasse une frange. Généralement tout mon entourage crie au scandale et me hurle de ne pas céder. Et c’est vrai qu’ils ont raison, parce que toutes les fois où j’ai transformé ma mèche en frange : je l’ai regretté dans la seconde qui suivait. Dès le premier coup de ciseau du coiffeur, dès la première mèche de cheveux à terre. Chaque fois que je décide de me faire une frange, je ressors de chez le coiffeur et file chez moi pour me la remettre sur le côté. Il est temps de se faire une raison une bonne fois pour toute : il FAUT EVITEZ LES MASSACRES CAPILLAIRES. Surtout si vous savez pertinnement que cela ne vous va pas et que vous allez pleurez pour les six prochains mois - car oui, une frange ne se supprime pas d’un claquement de doigts!
NB : cette règle vaut aussi pour le « je ne couperai plus ma frange seule avec mes ciseaux MAPED » ! 



3) Tirer sur les écouteurs de son iPhone : ou de son iPod, ou de son kit main libres ou tout autre lecteur MP3 ou tout autre objets qui comporteraient des écouteurs à leurs extrémités - vous êtes priés de laisser cette phrase dans son contexte. Parce qu’on sait très bien à force que tirer sur le fil de nos écouteurs ça les abîme et que c’est la raison principale pour laquelle on est forcée d’en racheter une paire toutes les trois semaines... D’ailleurs, on ne comprend pas toujours très bien pourquoi on continue de racheter la même paire toutes les trois semaines au lieu d’investir dans un casque sans fil ? 



4) Acheter un jeans trop petit : en se disant fièrement « oui mais une fois que j’aurai perdu les trois kilos que j’ai en trop il m’ira parfaitement ! » . Soyons réalistes, c’est bientôt l’hiver et le retour des soirées raclettes/pizza/malbouffe/junkfood en veux-tu en voilà. Il y a donc peu de chance que cette année on perde véritablement les trois kilos que l’on se promet de perdre chaque année à la rentrée. On cesse aussi : d’acheter des chaussures trop grandes ou trop petites - sous prétexte qu’elles sont trop belles et qu’on ne peut pas passer à côté d’une occas pareille même s’il ne reste plus notre pointure d’origine. Encore une fois : on les portera deux fois et puis elles moisiront dans notre placard parce qu’elles ne nous vont pas et/ou elles nous font trop mal aux pieds. Je sais c’est un sacrifice de laisser ces merveilles dans la boutique, mais dîtes vous qu’elles feront une heureuse - en plus de votre banquière cela s’entend. 



5) Ne pas écouter les conseils de sa mère : nous les filles, on déteste s’entendre dire ce que l’on doit faire, surtout quand c’est sa mère qui nous dit d’une voix autoritaire quoi faire et quand le faire et/ou surtout quoi NE PAS faire. Ca nous fait tout de suite replonger dans notre chère et tendre adolescence, quand nos parents nous abreuvaient de conseils superfétatoire auxquels on aimait à répondre « mais vous êtes trop des cons de toute façon vous comprenez rien à la vie! » . D’une chose l’une : en fait nos parents ont été jeunes avant nous et ils ont eu le temps de faire pleins d’expériences dont il nous serait utile voir précieux de retirer les fruits, et d’autre part ils ne font pas seulement les choses pour nous embêter mais bien souvent pour nous mettre en garde. Maman, je sais que tu me lis... Alors promis, j’écouterais toujours tes conseils à l’avenir: même lorsque tu me diras « ne mets pas de monoï sur ta peau ma chérie, tu vas brûler! » !  



6) Renouveler son abonnement à la salle de gym : parce que chaque année on cède aux sirènes des clubs de gym des environs et leurs super offres promotionnels : ABONNEMENT à 19,95 euros/mois (petite astérisque qui précise que ce prix ne dure en fait qu’un seul moi à condition que l’on s’engage sur vingt-quatre autres mois et qu’ensuite le prélèvement mensuel atteindra plutôt un moment avoisinant les soixante euros). Et soixante euros multiplié par douze ça fait quand même sept cent euros l’année. Sept cent euros pour y avoir mis les pieds trois fois au début du mois de septembre - qui dit rentrée dit bonnes résolutions - ça fait cher l’année! Alors cette fois on évite d’investir à perte et on se met au footing. 



7) Jeter ses lunettes en vrac dans son sac : rien qu’en un été on a rayé trois paires de lunettes juste parce qu’on avait la flemme de chercher le boitier de protection desdites lunettes. Comme pour les écouteurs, on arrête! On prends deux minutes de plus pour chercher le boitier dans son sac et on les range proprement. Une légère perte de temps certes mais une longévité et une espérance de vie non négligeable pour nos pauvres lunettes - surtout les dernières lunettes Celine que l’on aime tant. 


8) Manger des huitres alors qu’on y est allergique : ou tout autre aliment auquel on est malheureusement allergique mais dont on ne peut se passer tellement on en raffole. Et qu’on préfère gonfler comme une montgolfière prête à exploser et/ou finir aux urgences pour un lavement d’estomac plutôt que de se passer d’un plaisir gustatif de quelques minutes.  C’est dur, mais pour sa propre santé on évite de manger des huitres, sushis ou tout autre fruits de mer auquel on est allergique. Ce conseil vaut aussi pour tous les diabétiques qui rêve d’avaler l’équivalent de leurs poids en bonbons Haribo. C’est dur la vie, je compatis. 



9) Entamer le pot de Nutella un soir de déprime : parce qu’on sait très bien qu’on va le finir. Et que loin de nous remonter le moral, on va juste se sentir encore plus nulle - et grosse accessoirement. A la tristesse s’ajoutera donc la culpabilité, et on n’a pas besoin de ça quand on déprime! A faire plutôt : appeler une copine qui nous remontera le moral/sortir boire un verre avec des amis/mater un épisode de How I Met Your Mother. 



10) Se raser dans l’urgence : ou se raser tout court d’ailleurs. Parce que le poil repousse noir et fort - ceci n’est pas une légende urbaine, et qu’en plus on prend des risques à se raser vite et mal : généralement on finit avec une balafre digne d’un héros de Prison Break que l’on justifie piteusement devant nos proches qui ne sont pas dupes « tu comprends c’est mon chat qui m’a griffé... » mouhais je comprends surtout que tu n’as pas de chat... 
Cette règle vaut aussi pour le viel adage - bidon - du « je ne coucherai pas le premier soir » et pour lequel on évite de s’épiler deux semaines avant le rencard afin de ne pas céder à la tentation. Rappelez-vous qu’on est au XXIème siècle et que les filles ont tout autant le droit que les mecs de coucher le premier soir si elles en ont envie aussi, et que ce n’est pas en affichant une pilosité digne de chubakka qu’on saura ne pas céder à la tentation. 


- Follow Me -