Les 10 fausses copines à éviter


1) La dépressive : il y a des nanas comme ça, qui ont toujours soit mal quelque part, soit un problème à régler généralement d'une haute importante - tout à fait relative. La dépressive aime se plaindre, lancée dans le concours du "moi c'est pire" elle s'auto-challenge en permanence et remporte haut la main la compétition. Elle broie toujours du noir et prise dans une spirale auto-destructrice elle passe son temps à vous miner le moral à force d'un pessimisme grandiloquent. Problème de coeur, problème de couple, problème de santé, problème familiaux ou encore professionnels... Les excuses ne lui manquent pas pour vous déprimer littéralement.

2) La radine : maladive, elle est en quête du bon plan permanent - pas cher et copieux, et évite les endroits qui vont lui coûter trop cher. Pire encore, elle vous harcèle pour que vous lui rendiez les vingts centimes qu'elle vous a dépanné l'autre de votre dernier déjeuner, et passe son temps à vous parler fric et salaire. En boucle : les ratios qualité/prix et autres joyeusetés. Son crédo préféré : gagnez plus pour dépensez moins! Le pire : pour les anniversaire, hors de question pour elle d'avancer quelques sous que ce soit sur le cadeau commun, pire encore, elle serait bien capable de se faire de l'argent sur le dos de ses amis en réclamant plus qu'elle n'a avancé de sa poche. Bref, une vraie pince crabe.

3) L'alcoolique : toujours prête à faire la fête et à sortir, votre copine ne sait généralement pas boire mais pourtant elle adore ça. Elle se met finalement minable et vous vous retrouvez à la porter jusqu'à chez elle - ou chez vous - à chaque fin de soirée. En cours de soirée, bien sûr, vous lui avez tenu quatre fois les cheveux à chacun de ses arrêts vomis, et vous avez tenté de rattraper les dégâts auprès de tous les gens qu'elles agressaient au passage. Qu'elle ait l'alcool joyeux ou mauvais, toujours est-il que vous avez plutôt intérêt à prévoir une bassine pour la nuit, si vous ne voulez pas vous réveiller dans le vomi le lendemain matin.

4) La mère de famille : mère de famille gaga de son dernier elle se plaît à raconter en soirée les détails de sa grossesse (ses nausées matinales et autres joyeusetés) ainsi que de son accouchement. Persuadée que le degré de dilatation de son col de l'utérus vous intéresse, elle n'hésite pas non plus à vous conseiller sur les différentes techniques à adopter ou éviter pour souffrir le moins possible. Fin du récit cordon ombilical et désastres de la césarienne, vous basculez sur les détails abrutissants du dernier nés : des changements de couches en passant par les premiers pas, vous n'ignorez plus rien de la vie naissante de ce petit-être. Un conseil : fuyez avant qu'elle ne vous sorte les photos preuve à l'appui de la beauté de son bébé (ou des difficultés de son accouchement).

5) La carriériste : collègue de boulot, elle vous encense devant la machine à café et descends tous les autres employés de la boite ? Ne rêvez pas, elle fait pareil avec les autres dès que vous avez le dos tourné. Prête à tout pour réussir, sa réussite passera toujours avant la vôtre. Souriante et avenante, elle n'hésitera pas à vous questionner sur votre vie pour mieux la détourner à votre encontre. Plus vous lui en direz, plus elle possédera d'éléments à balancer à votre patron pour mieux creuser votre tombe. A éviter comme la peste, ou à manipuler avec précaution pour la prendre à son propre piège. Mais à ne surtout pas considérer comme une amie.

6) L'hippie naïve : la tendance cette année est au bohème chic, mais pour cette copine bobo accro aux substances illicites, on est plus bohème que chic. Tendance un peu trash et défonce permanente, elle n'hésite pas à vous raconter les derniers aléas de son trip intersidéral sur la planète MDMA. Aussi percutante qu'une réplique de Nabila, ses propos sont souvent décousus et alambiqués. Elle est capable de tenir des conversations sur les lapins nains de Tanzanie ou le système économique capitaliste de l'Angola. Le pire? Quand elle vous invite à ses soirées défonce avec ses copains bohémiens. Dans ces moments-là, vous vous demandez vraiment sur quel planète vous avez atterri.

7) La râleuse : jamais contente, toujours énervée et prompte à sauter sur le premier venu. Vous avez toujours l'impression qu'elle est en plein pic hormonal de son cycle menstruel et vous subissez, la mine lasse et l'oreille distraite ses râlement incessants et impromptus. Car avec elle, rien n'est jamais assez bien : le service au resto toujours trop lent, les gens jamais assez serviable, ses collègues de boulot toujours trop faux-cul, son mec jamais à la hauteur, son boss un vrai connard et même son chat ne trouve pas grâce à ces yeux. Bref, à force de râler, elle vous soûle.

8) L'égocentrique : la nana qui ne pense qu'à elle, ne parle que d'elle, ne vit que pour elle. Vous coupe la parole quand vous tentez malencontreusement de parler un peu de vous, pour ramener le sujet... vers elle! Elle est très douée pour se mettre en avant, vous éclipsez lors d'une soirée ou s'accaparer vos potes lors d'un dîner. Généralement, cette haute opinion d'elle-même et ce besoin incessant d'attention souffre d'un manque de confiance aberrant en elle. Laissez-là parler et prenez du temps pour écouter vos besoins à vous.

9) La dépréciative : la reine des piques bien placés et des insinuations déguisées. Elle est capable de vous faire remarquer dans la même conversation que a) vous avez pris du ventre, b) votre mec l'a dragué, c) votre robe n'est pas si bien taillé. Avec elle, vous êtes toujours le dindon de la farce et l'ombre illusoire de la reine mère. C'est toujours elle qui brille et elle se plaît à vous ridiculiser en public. Devant vos amis ou votre famille, sur le ton de plaisanterie mais jamais vraiment bien caché. Elle vous humilie et vous critique en permanence. Vos choix ne sont jamais les bons et vous n'êtes jamais à la hauteur. Ca cacherait pas une jalousie maladive tout ça ?

10) La nymphomane : elle enchaîne les histoires glauques et sordides et se sent obligé de vous confier tous les détails de sa vie sexuelle débridée. Elle invente des positions que vous ne pensiez même pas physiquement imagineable et vous bombarde d'anecdotes crues et et salaces. En soirée, elle se jette sur le premier venu, allume tout ce qui bouge et tente de séduire jusqu'au pilier de bar. Bref, elle est intenable et ne rentre jamais seule. Quitte à finir avec le pochtron du coin. Vous ne pouvez la présenter à personne de votre cercle d'amis, encore moins à votre famille et sauf à avoir la classe de Samantha dans Sex and The City, vous feriez mieux vous aussi de l'éviter. 



  

  

  

   

  

- Follow Me -