Ces 10 choses que je ne saurais jamais faire



1) M'occuper du linge : dans la vie, je sais faire pleins de choses compliquées! Du genre : mettre du vernis sans déborder, ranger tous mes livres par ordre alphabétique ou encore marcher sur des talons aiguilles toute la journée. Que des trucs très utiles donc... Pourtant, je suis toujours incapable de comprendre le fonctionnement d'une machine à laver. Elle et moi, nous sommes depuis cinq ans en phase d'acceptation l'une de l'autre. J'accepte qu'elle avale toujours une chaussette sur deux (la fameuse paire de chaussettes qui finit célibataire ou orpheline à la fin de lavage) et elle accepte que je lance deux programmes de lavage différents dans le même temps. Forcément, le résultat final n'est pas toujours à la hauteur. Entre les couleurs qui déteignent, et les hauts qui rétrécissent nous avons vécus moult coup de becs et échanges de coups. C'est ainsi que nous avons décidé de faire ménage à part. Pressing et lavage à la main sont donc devenus mes meilleurs copains. 

2) Jouer au tennis ou tout autre sport du même acabit : petite déjà, j'étais une handicapée de l'EPS. Education Physique et Sportive, mon oeil oui. La seule activité sportive que j'ai jamais pratiqué consistait à trouver toujours de nouvelles excuses pour sécher les cours. En piscine, j'avais donc mes règles toutes les semaines et pour éviter le volley, je me fêlais le petit doigt avant chaque cours. Classique mais efficace. Trouver des dispenses toujours plus farfelues les unes que les autres... Un sport de haut niveau que je pratiquais avec brio. Car, je pense avoir hérité d'un don particulier : celui de dévier les trajectoires de toutes les balles ou ballons qui arrivent en ma direction (et finissent toujours malgré moi en dehors du terrain voir dans le champ du voisin). Incapable de rattraper ou de lancer quoi que ce soit correctement, j'ai quand même très vite compris qu'éducatrice sportive n'allait pas faire partie de mes plans de carrières à prévoir. 

3) Etre de bonne humeur le matin : pour certains, c'est la tasse de café ou la première clope du matin qui va tout changer... Etant donné que je ne suis ni fumeuse, ni buveuse de café... il faut simplement attendre que je sois sortie d'un état comateux et brumeux induit par des nuits plus ou moins courtes selon l'activité de la veille. J'ai essayé de bredouiller trois mots de politesses en ouvrant un oeil, mais même le chien a vite compris qu'il valait mieux éviter de me torturer au réveil. J'ai le Bonjour difficile et l'humour inexistant... L'oeil vitreux, la paupière lasse j'ai en plus une violente tendance à heurter tous les objets inanimés qui se jettent en travers de mon chemin. A savoir donc, que je ne pipe jamais mot avant d'avoir franchi le seuil de ma porte. 

4) Cuire un steak : si je sais faire des pâtes, tartiner du pain de Nutella, réaliser des cakes salés ET sucrés ou encore griller des crevettes au barbecue... Je suis incapable, depuis des années, de réaliser correctement la cuisson d'un steak. Toujours soit trop cramé - voir carbonisé - d'un côté, ou bien pas assez cuit de l'autre, il peut aussi arriver que l'intérieur soit toujours congelé. C'est peut-être pas pour rien que mon steak je le tolère en tartare, ou dans l'assiette du voisin. 

5) Penser aux sacs pour les courses : j'ai tout essayé : de me le noter sur la liste des courses ou de les sortir avant de partir et les poser bien en évidence. Mais les préparer avant de descendre mes cinq étage sans ascenseur ne suffit pas. Il y a toujours ce moment fatidique où j'arrive au supermarché et je me crois toujours dix ans en arrière où l'on distribuait encore des sacs plastiques à tout va. C'est comme ça que je me retrouve avec une collection de sacs de courses - chez moi, bien rangé dans un placard spécialisé - qui ne servent à rien d'autre qu'à prendre la poussière en attendant d'un jour peut-être retrouvé le chemin du supermarché.

6) Faire les soldes sans craquer sur la nouvelle collection : non mais ça rassurez-moi c'est le problème de toutes les filles de toujours vouloir acheter ce qui n'est pas soldé ? 

7) Conduire : et pourtant j'ai mon permis depuis deux ans. Ce qui est signe soit d'une très grande inconscience de l'inspection de la sécurité routière - ou toute autre instance chargée de délivrer les permis de conduire - soit d'une très grande faculté de ma part à savoir faire semblant de gérer toute sorte de situation dangereuse. Inutile de vous précisez que je n'ai jamais conduit seule, ni même passer la quatrième vitesse lors de mon examen de conduite. L'examinateur à du croire à une très grande prudence de ma part, ou une vraie volonté de suivre les consignes de l'éco-responsabilité. Je n'ai pourtant soudoyer personne. En vrai : l'adage femme au volant, femme au tournant s'applique à merveille à mon petit cas particulier. D'où mon amour immodéré pour la marche à pied, les taxis ou les covoiturages dès qu'il s'agit de me véhiculer. 

8) Prendre soin d'une plante verte : j'estime qu'il est suffisamment difficile de me gérer moi-même ET le chien, je ne vois pas quelles raisons j'aurai de m'embarrasser d'une plante qu'il faudrait arroser tous les jours et exposer au soleil pour favoriser sa croissance. Et puis, une plante c'est tout aussi jolie quand c'est en plastique et ça demande nettement moins d'entretien. Je ne sais pas non plus : mettre des roses dans un vase, et je panique dès qu'on m'offre un bouquet de fleurs. Je suis une fille très étrange, mais qu'on se rassure pour les handicapées comme moi : une compagnie à développer des bouquets de... bonbons ! Ca m'intéresse déjà nettement plus :) 

9) Manger 5 fruits et légumes par jour : à la rigueur je tolère une pomme au goûter ou une nectarine en été. Voir des framboises noyées sous la chantilly... Mais je ne pourrais jamais me passer de mon Nutella au petit déjeuner et d'un dessert au déjeuner. De chocolat le soir et de sucre dans mon chocolat chaud. Petit appétit mais grande gourmande, je suis complètement droguée au sucre et à toute autres douceurs du même acabit. Si vous voulez me faire plaisir, mes amis le savent bien : rien de mieux qu'un pot de Nutella pour me rendre le sourire! Un jour je deviendrai raisonnable... ou pas! 

10) Vivre avec modération : boire un seul verre de rosé, ne manger qu'un carré de chocolat, choisir entre deux couleurs pour un même tee-shirt, ne pas craquer quand une paire de chaussures me plaît, écouter la musique à un volume raisonnable, sortir sans excès, ou encore danser avec modération. Une liste parmi tant d'autres d'activités qui prouvent que décidément je suis incapable de vivre raisonnablement. Mais comme on a qu'une vie, j'aurai tort de m'en priver!

   

  

  

  

  

  

- Follow Me -