La Vie à Paris #7


Mon séjour à Paris touchant à sa fin...
Une sélection des petits bonheurs parisiens qui vont me manquer :

Les musiciens dans le métro
Pas le mec qui se pointe à deux pas de ton oreille avec sa trompette mal accordée pour brailler dans son instrument quand tu es en pleine conversation téléphonique. Non, je parle des vrais musiciens qui font résonner leurs notes mélodieuses dans les bas-fonds du métro. Je parle des concerts improvisés qui font s'arrêt les voyageurs pressés de chopper le prochain métro. Je parle des chanteuses à voix et des musiciens doués de leurs dix doigts. Je parle aussi des chanteurs qui accordent leurs guitares et reprennent les paroles des autres avec tellement de talent qu'ils font pleurer les filles sensibles... comme moi!

L'unique rayon de soleil de la journée
Parce qu'à Paris il pleut tellement tous les jours que le moindre rayon de soleil est apprécié. La petite éclaircie que tu aperçois en sortant de ta station de métro, le petit rayon de soleil qui caresse ton épaule et qui réchauffe légèrement ton visage quand tu cours dans la rue pour ne pas arriver en retard au boulot. Le suprême coup d'éclat quand tu sirotes ton coca en terrasse et que les nuages te dégagent le ciel même subrepticement. A Paris, il fait rarement beau, mais chaque petit éclat du soleil prend de la valeur quand enfin il apparaît dans le ciel gris.

Les boutiques par milliers 
Paris n'est pas seulement la ville des lumières ou la capitale des amoureux. Paris c'est aussi le temple de la mode. Paradis sur terre pour les fashionistas comme moi (ou bien enfer pour mon banquier au choix) : ce qui est sûr c'est que je vais regretter mes pauses déjeuners à courir les grandes enseignes, dénicher des petites merveilles ou tomber par hasard sur des boutiques à pignon sur rue qui proposent des marques encore inconnues. Alors, certes, je vais faire des économies (forcées) mais toutes ces petites merveilles modesques vont me manquer. Paris, je l'aime aussi pour son capital mode inépuisable.

Les parisiens
On dit souvent des parisiens qu'ils sont grincheux, fort peu aimables, pas souriants et pressés. On a oublié de dire que les parisiens sont beaux. Les parisiens ont du style et du charme. Les parisiens ont du goût et le sens de la mode. Je ne saurais dire combien de fois je suis tombée amoureuse à Paris : au détour d'un regard, d'un coin de rue et même sur le quai du métro. A Paris, les hommes sont bourrés de charme, et ils ont toujours quelque chose : une dégaine particulière, un éclat dans le regard, la petite étincelle qui fait que... Même si je le concède, les parisiens sont peu avenants.

Les merveilles architecturales de la ville
Parce qu'à Paris je prends plaisir à éviter le métro et les transports communs dès que possible pour pouvoir marcher et me perdre dans les ruelles de la capitale. Les grands boulevards haussmaniens, les petites rues pavés ou même les passages impromptus sur lesquels on tombe un peu par chance ou par hasard. Les monuments grandioses et typiques, les musées classiques et les plus modernes. L'émerveillement est de mise dans chaque quartier qui a son style bien particulier. Un petit bonheur quotidien : lever les yeux, sortir deux minutes de son stress quotidien et juste profiter de la beauté de cette ville. Eblouissante, de jour comme de nuit.

L'odeur du pain chaud : 
Quand tu traverses la rue et que tu passes à proximité d'une boulangerie. Le plaisir du pain frais et de la baguette chaude qui vient tout juste de sortir du four (oui je sais c'est contradictoire). Je passe sur l'amabilité du boulanger (généralement inexistante), mais le pain sur la capitale lui est souvent un délice pour les papilles. Il ne me manquait que le béret pour réaliser le parfait cliché de la parisienne, baguette sous le bras ! 

Ma Collocataire
Parce qu'on a eu des hauts et des bas et que la vie à deux n'a pas toujours été facile. Je sais qu'elle a envie de me tuer quand je rentre tard le soir et que j'essaie (sans réussir) de ne pas la réveiller ou quand je pars courir le dimanche matin au lieu de rester gentiment à faire la grasse matinée. Et que j'ai (presque) fini par m'habituer à prendre des douches froides après elle à cause de notre minuscule ballon d'eau chaude, ou l'odeur lorsqu'elle laisse son camembert empesté le frigo... MAIS à côté de ça, on a aussi partagé Paris toutes les deux, des belles ballades, des grands fous rires, des jolies après midis, on a encaissé les coups durs, on s'est entraidées mutuellement, on s'est serré les coudes et on s'est remonté le moral. On a partagé et mis en commun tellement pendant deux mois que ça va me faire drôle de retourner à Montpellier et retrouver mon petit appart vide le soir...

Pour toutes ces raisons... et beaucoup d'autres (la richesse culturelle, les nombreuses expositions, le train de vie palpitant et l'activité permanente qui y règne, pour les nombreux bars et les super petits restos, pour la qualité de vie et les opportunités professionnelles ect ect) il y a beaucoup de chance pour que je fasse TOUT pour revenir vivre et travailler dans cette ville. Affaire à suivre... 


  

  

  

  

  

- Follow Me -