Intercontinal Carlton Hotel



Look tout simple pour un week-end de princesse : nous avons passé le soir de Noël et la journée du lendemain dans un palace cannois des plus réputés : le Carlton. Pas de grand discours, je vous laisse apprécier les jolies photos avec une chambre de reine et une vue sur mer incroyable ! Côté look : le gilet que vous avez déjà vu plusieurs fois vient de chez Stradivarius, quant au pantalon à imprimé jubilé avec les corgis - les chiens de la reine - il vient tout simplement de chez Zara ! J'espère que vous avez tous passé de très belles fêtes : vous avez étés gâtés j'espère ? 

 


 
 

Outfit Of The Day : Grey Monday Lazy Sight



Le Look Du Jour !  

Echarpe à Double Col - Topshop 

Long Collier Croix - Topshop 

Tee shirt en maille - Zara 

Robe portée en jupe - Stradivarius

Boots - Koah 
Gilet à capuche - Armani Jeans

Perfecto Clouté - Zara




 

Outfit Of The Day : Rock'n Loose


 On nous dit souvent qu’il faut se fier à notre instinct, que les premières impressions sont souvent les bonnes. Plus ça va et plus je m’interroge : il me semble que de prime abord nous ne véhiculons pas toujours une image qui nous correspond.

A vrai dire, de prime abord je suis une personne plutôt distante et introvertie. J’ai tendance à observer beaucoup avant de m’exprimer et de m’insérer dans une conversation ou dans une autre activité quelconque. Il me faut du temps pour connaître les autres avant d’oser les approcher. Cette timidité maladive est souvent prise pour de l’indifférence ou, pire, de la supériorité. En fait, il n’en est rien. Je suis seulement terrorisée à l’idée d’aller vers les autres. La plupart du temps je suis capable de prendre sur moi, notamment lorsque cela concerne mon boulot mais s’il s’agit de construire une relation sur le long terme ou de découvrir de nouvelles personnes : cela va se faire lentement très lentement et bien souvent je renvois une mauvaise image de moi-même.

Si l’on en reste à la première impression, on risque de passer à côté de beaucoup de jolies choses. Je ne suis bien sûre pas la seule concernée par ce cas : j’ai entendu pas mal de personnes me dire « hé mais en fait tu es beaucoup plus sympa que tu en as l’air » mais moi aussi je l’ai souvent répété. Dans la vie, il faut quelques fois oser passer outre ses préjugés pour découvrir de jolies choses. Si l’on reste accroché à ces préjugés on risque de manquer des super amitiés et même parfois : des gros coups de coeur !

Ce post peut paraître naïf ou idéaliste et je l’assume. De nos jours, la majorité des gens veut rester enferme dans son petit monde, dans son petit univers sur-protégés et s’ouvre peu à l’autre. Je ne parle même pas de la peur de l’étranger ou de la différence, du racisme et de l’intolérance sous prétexte que l’autre en face n’a pas la même couleur de peau ou souffre d’une maladie incurable. Je ne parle même pas de ces injustices flagrantes qui sont tout bonnement condamnables. Mais j’écris ici sur un sujet quotidien : la difficulté que l’on à s’ouvrir à ceux qui ne nous ressemblent, les concessions que l’on ne fait pas pour découvrir une personne que l’on ne connait pas mais qui, peut être, pourrait nous apporter beaucoup si l’on prenait la peine de lui parler. Tout un chacun est potentiellement intéressant : il suffit de prendre la peine de s’y intéresser. 

 

 Le Look Du Jour !  

Sweat à encolure bateau - Zara

Short en dentelle - Bershka

Boots - Koah

Long gilet - Zara 


 

Outfit Of The Day : Sunny Sunday

 


Le Look Du Jour !  

Veste en cuir cloutée - Zara

Tee shirt - Zara

Short en jeans - Bershka

Collants - Zara 

Collier Long Croix - Topshop

Spiked Sleepers - Sam Edelman

 

Sommes Nous Sur-Connectés ?



On a eu l’hyper-présidence et on l’a regretté : aujourd’hui on a l’hyper-communication et je me pose des questions sur le bien fondé de ce phénomène. 

Puisqu’aujourd’hui nous vivons dans une société où l’on n’a jamais été aussi relié les uns aux autres : on se géolocalise sur Facebook, on Twitt et on re-Twitt les dires de chacun, on raconte sa vie sur son Blog, on cherche du boulot sur Linkedin, on expose ses photos sur Instagram, on envoi une centaine de textos par jour et une petite cinquantaine d’e-mails. Bref tout va bien dans le meilleur des mondes 2.0 on a jamais autant échangé mais si peu partagé... 

Parce que le constat qui me vient tout de suite après c’est qu’on a jamais été aussi seul. Avec toutes ces interactions on a un sentiment d’accomplissement social, de bien-être fictif qui nous comble temporairement et puis nous laisse rapidement sur notre faim : on nous donne un peu et on demande beaucoup. Rapidement un commentaires dix commentaires, vingt like, trente tweet ne suffisent plus : soudain il nous faut du buzz et de la reconnaissance. Par peur de sombrer dans l’oubli ? Ce qui est en jeu c’est l’image que l’on renvoi, on se crée des problèmes factices qui viennent nous ronger la nuit. On s’invente des histoires qui n’auraient jamais eu lieu avant : qu’est-ce que ça veut dire s’il a consulté le profil de cette pouffe ? Et pourquoi l'a-t-il poké ? Et pourquoi je n’ai pas de texto depuis plus de cinq minutes ? Et mon mail sans réponse ? Et mon tweet que personne n’a re-tweeté ... 

L’inquiétude 2.0 ou la servitude moderne. On est tellement sur-connecté que l’on finit esclave de la modernité. Beaucoup finissent par se créer une fausse image, s’inventer une identité, des relations qui sont purement virtuelles et renvoient au vide colossale d’une réalité de solitude. On échange sans fond, on tweet sans vie et dans toute cette modernisation des moyens de communication on oublie l’essentiel : l'interaction avec l’autre, l’intérêt pour la personne en face. On oublie les sentiments et les ressentis, la confiance et les liens qui se nouent. Une amitié est plus difficile à construire qu'une liste de followers, et une histoire d’amour encore plus fragile qu’une amitié facebook. Au XXIe siècle règne de l’immédiateté, l'instantanéité peut fracasser une trajectoire aussi bien qu’elle lance une destinée. L'éphémère est virtuel, ne dure que ce que l’on vit. Alors faîtes une pause : sortez de chez vous, déconnectez vos réseaux, respirez un peu et surtout vivez.

Le Look Du Jour !  

Tee shirt léopard - Dolce & Gabbana

Gilet pull - Stradivarius

Legging - Zara

Baskets Compensées - Pastelle by Patricia Elbaz 

Je Bloggue Donc Je Suis ?

<< Un blog c’est vachement égocentrique >>
C’est un peu l’apriori que j’avais avant de me lancer. On a peur du regard des autres, on se demande ce que ses proches vont dire et penser : ils vont tous se réjouire et intérieurement se demander : mais qu’est-ce qu’il lui prend. Mon excuse à moi elle était toute trouvée : c’est pour les cours que je dois faire ça. Mais en vrai, on est jamais forcé de rien dans la vie. J’aurais aussi bien pu créer un faux blog et le désactiver dans la foulée ou le laisser sombrer dans l’oubli - facile vu l’immensité de la toile. Donc, si j’ouvre un blog et que je l’entretiens c’est que je l’ai bien voulu. De fait, c’est que je suis moi aussi un peu - beaucoup ? - égocentrique alors ? 

Oui et non, c’est un peu les points paradoxaux d’un blog : d’un côté on est obligé de se prendre en photo sous toutes les coutures / raconter sa vie alors que tout le monde s’en fout / exposer ses dernières trouvailles / donner ses petits conseils en pensant qu’on est mieux avisée que les autres (rayer la mention inutile). En vérité c’est l’occasion qui a fait le larron : je me lance dans un « projet scolaire » et comme je suis un peu perfectionniste je me dit « on va faire les choses bien ma cocotte » et résultat on se retrouve avec un bébé sur les bras. 

Car un blog c’est de l’entretien : poster des articles régulièrement, écrire des textes, prendre des photos, essayer de se faire connaître, répondre aux commentaires - et grâce aux applications mobiles comble de l’instantanéité on est en permanence sous l’égide des vibrations de son téléphone portable qui vous signale l’arrivée d’un nouveau commentaire. Non je ne me plaints pas : on prend malgré tout du plaisir à prendre des photos en tee shirt malgré les rafales de vent glaçées, on sourit, on prend la pose, on se prend pour une star alors qu’on est super timide, on gère la pression des publications et des délais, des réponses aux lecteurs ... 

Mais blogguer c’est aussi faire des rencontres avec d’autres bloggeuses super sympa, c’est partager des conseils et des bons plans, c’est voir avec plaisir que ce qu’on fait plaît, c’est aussi boosteur d’estime, ça aide à prendre confiance en soi malgré tout, ça permet de s’exprimer et puis on a aussi toujours des gentils commentaires qui sortent du lot, des personnes adorables qui vous donnent envie de continuer et d’en faire plus. Blogguer en soi ne sert à rien, mais dans la vie il n’y a finalement pas grand chose d’utile (Facebook, Twitter, Sortir dehors, Voir des gens, Tomber amoureux, Acheter du chocolat au fond quelle importance?) mais c’est malgré tout des petits bonheurs quotidiens qui vous donnent la pêche et vous rendent le sourire. Des petites réussites personnelles (yes j’ai vaincu le code HTML et autre joies du 2.0) et autres joies futiles. Au fond on a besoin de pas grand chose pour être heureux et surtout pas de se prendre au sérieux. 


Outfit Of The Day : Marant Look-alike !




Isabelle Marant c'est un peu la créatrice que tout le monde s'arrache - surtout chez les bloggeuses. La petite française à conquis le monde entier puisque ses créations se trouvent prisées de Hollywood en passant par Pékin sans oublier Paris ou Milan. On a vu les fameuses baskets compensées partout et pour cet hiver ce sont les bottines style santiags qui font fureur. Si pour la majorité des budgets ses pièces - qui admettons le sont des pures merveilles - restent inabordables, il est possible d'en trouver des inspirations à prix raisonnables. Les grandes marques n'ont pas tardé à copier Isabel : Zara, Mango et compagnie ont pris le pas sur la tendance. Jusqu'à présent je n'avais pas eu de coup de coeur pour un modèle particulier, je les trouvais plutôt mal faits ou grossièrement imités. Puis je suis tombé sur LA paire de bottines idéale : un modèle de chez Stradivarius ! De couleur rouge sombre avec des motifs brodés elles sont absolument canons et apporteront une touche de couleur à mes tenues d'hiver à dominance noire ! Un talon ni trop haut, ni trop bas, hyper confortables et pile dans la tendance : le bonheur !

Le Look du Jour ! 

Veste Chemise et Legging - Zara

Lunettes - House of Harlow

Bottines - Stradivarius 

Sac - Balenciaga